Anéantissement

Publié le par Anonyme


Demain
Comme hier :
Sans lendemain.

Si je dors,
Le monde est un rêve
Dans lequel je marche si bien
Que la réalité m'oublie quelques temps.

Sans moi, rien n'existe
Si je meurs, tout s'en va
Je disparais avec le monde
Comme le monde me suit
Si je suis encore en vie

Le ciel triangulaire
Comme l'angle d'un mur
Entre deux couloirs
Transition miraculeuse
Au tournant du jour
L'immédiat horizon
Du ravin du vertige
L'inconnu inexistant
Trop bavard

Hier
Comme demain :
Sans le mondre présent.


Publié dans Pensées

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article