Défi de Bruno : "l'ascenseur"

Publié le par Anonyme

"L'ascenseur"

Ecrivez une poésie ou un récit
sur le thème de "l'ascenseur"
sans utiliser ni employer les mots :
ascenseur, monter, escalier,
immeuble, cage, étage



Quinze jours d'hospitalisation avaient suffi. La balle avait traversé le corps sans toucher d'organes vitaux. Désormais, il était contraint de prendre un mois de repos : plus d'enquête. Ses clients le prendraient mal... Tout comme son compte en banque d'ailleurs.
Le chat noir patientait dans le couloir de l'hôpital, vêtu négligeamment d'une chemise qui cachait un bandage au niveau de l'épaule droite. Les portes métalliques s'ouvrirent enfin. Il entra, avec une légère appréhension que lui avaient toujours procuré les petits espaces. Tous les chats sont claustrophobes, c'est bien connu. Qui plus est, il se retrouvait seul à l'intérieur. Il tenta de garder son calme et appuya sur le bouton de la flèche du bas.
"Tout va bien se passer, tu n'as aucune raison d'avoir peur..." maugréa-t-il.
Il jeta néanmoins un coup d'oeil désespéré à l'interstice lumineux qui s'évanouissait dans un grincement inquiétant. Le temps paraissait interminable, et il ne put s'empêcher de pousser un miaulement effrayé à la légère secousse qui annonçait le début du voyage de retour sur terre.
"4...3...2..."
Pas la moindre musique ne venait troubler ce fracas silencieux des machines et des cordages métalliques. Seul son coeur battait à tout rompre, sous le poil hérissé de sa poitrine. L'angoisse le tenaillait, comme s'il descendait en enfer, comme si à tout moment, il pouvait être confronté à la mort.
"1..."
Il déglutit. Il ferma les yeux. Il eut un vertige. Il les rouvrit immédiatement, vacillant, nauséeux. Son épaule le déchirait, pliait sous le poids du néant fatal. Soudain, le son de la délivrance retentit, envahit ses oreilles qui se dressèrent naturellement. Lentement, un rayon vertical de lumière pénétra à l'intérieur, baigna de vie les parois inanimées et fit apparaître quelque reflets gris dans le pelage noir du chat qui reprenait doucement son calme. Il sortit vivement malgré tout, avec un léger toussotement pour masquer son trouble.
"Au lit maintenant ! "

Publié dans Défis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
<br /> Ouf ! J'avais hâte d'arriver ...Bien décrit, angoissant et haletant !<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> Merci !<br /> <br /> <br />
M
<br /> Un récit vif, rapide, plein d'émotions de toutes sortes...<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> Merci, je me suis amusée sur celui-là !<br /> <br /> <br />
A
<br /> un texte simple mais tellement parlant.<br /> Je n'aurais pu m'arrêter avant d'avoir atteint la fin ;)<br /> <br /> Tous les claustrophobes vont se reconnaître dans ce petit récit en tout cas.<br /> <br /> Bonne journée<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> Ca fait plaisir, merci ! Personnellement je ne suis pas claustrophobe mais j'avoue que je ne suis pas rassurée dans un ascenseur : )<br /> <br /> <br />
S
<br /> le pauvre à un bout moment j'ai cru que l'ascenseur va s'écraser sur sa tête. mais ça porte à l'imagination. ton récit me rappelle un film que j'ai vue mais dont je ne rappelle pas le nom. bref<br /> c'est un effort remarquable.<br /> bonne continuation et à la prochaine<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> Merci bien, ce serait quand même cruel de le tuer maintenant, non ? Les lecteurs sont de toute façon souvent plus cruels que ceux qui écrivent : )<br /> <br /> <br />
B
<br /> Angoissant et haletant ton récit digne d'un polar, on a hâte que l'ascenseur arrive.......avec ces mots interdits, c'est fou ce que ça libère comme éciture.<br /> Bravo à toi et merci<br /> Bises<br /> brunô<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> Merci bien, j'ai bien aimé ce défi (qui en plus m'a permis de continuer avec le chat noir), à la prochaine !<br /> <br /> <br />